Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Le concept qui se cache derrière We Stood Like Kings est tout à fait génial : composer de nouvelles bandes originales de films et les jouer en live tout en diffusant le film dont il est question.

Le groupe n’en est pas à son coup d’essai puisqu’après avoir pondu deux magnifiques disques, Berlin 1927 et USSR 1926 traitant respectivement des films « Berlin, symphonie d’une grande ville » et « La Sixième Partie du monde », le groupe revient avec ce troisième opus intitulé « USA 1982 ». Cet album concerne de nouveau un film d’art et essai, « Koyaanisqatsi », qui illustrera la musique des bruxellois lors de leur prochaine tournée dantesque (plus de 40 dates!).

Pas facile de s’attaquer à un tel film, d’autant plus que l’auteur de la première bande originale du film n’est autre que le grand Philip Glass. Alors que faire? Faut-il respecter l’univers artistique du compositeur original et s’en inspirer ou simplement partir dans une autre direction? A mon humble avis, c’est ici un peu des deux et, cassons le suspens tout de suite, la mission est accomplie avec succès.

KOYAANISQATSI – USA 1982 – 1 (c) IRE, The Institute for Regional Education

Le groupe est connu pour ses belles envolées lyriques qui collent parfaitement à l’univers cinématographique que les musiciens chérissent tant. Autant vous dire qu’ils frappent encore plus fort cette fois avec ce disque qui se veut cohérent de la première à la dernière note. Pas de fioritures excessives ni de crescendos à outrance, le groupe sait gérer les silences et les pauses avec une justesse rare (surtout dans l’univers du post-rock).

Le piano de Judith aide à créer un climat intimiste et émouvant. La sonorité de celui-ci, tantôt douce (« Nuages« , « 33 Eleven« , « I Like That« …), tantôt violente et percussive (« Atlas Centaur« , « Heat Haze« …), est reconnaissable entre mille et fait déjà partie de l’identité bien marquée du groupe.

(c) Emilie Larcier

Quelques mélodies deviendront, j’en suis sûr, emblématiques comme les quelques notes répétées sur « Four Corners ». Cette répétition de motifs me rappelle d’ailleurs le minimalisme qui était si caractéristique de la bande originale de Philip Glass.

Vous l’aurez compris, USA 1982 n’est pas un simple album de post-rock, il va bien au delà avec un groupe qui a réussi à s’approprier le style et à le faire évoluer. Les passages plus classiques laissent place à des climax sublimes, notamment avec « Eldoradosis« , certainement un de mes morceaux favoris, où la dernière minute est absolument jouissive. « Atlas Centaur » quant à lui clotûre le disque d’une manière élégante et magistrale. On appréciera également les quelques explosions métal offertes sur « Night Owl » par exemple.

USA 1982, soyez-en sûrs, est un prétendant au titre de meilleur album de l’année 2017, du moins chez nous à New Musical Horizons. Les climax, les mélodies et rythmiques riches et complexes, les mélanges judicieux des genres ou encore les textures sonores bien propres au groupe font partie des qualités indéniables de la musique de We Stood Like Kings. « USA 1982 » grandira encore avec le temps et il est là le véritable bonheur : réécouter ce disque dans 5, 10 voire 20 ans et se dire « bon sang, ça c’était quand même fabuleusement grandiose ».

Voici les dates belges de la tournée du groupe. Nous serons bien évidemment présents à la Release Party le 4 octobre à BOZAR (Cliquez sur l’évènement pour le lien Facebook)!

04/10/17 BOZAR BRUSSELS
19/09/17 Filmhuis MECHELEN
20/09/17 CC Muze HEUSDEN-ZOLDER
06/10/17 Cinema ZED LEUVEN
23/10/17 Kunstencentrum Buda KORTRIJK
26/10/17 De Klinker AARSCHOT
13/12/17 Les Chiroux LIÈGE
14/12/17 Le Foyer HABAY-LA-VIEILLE

Et pour (ré)écouter la B.O. de Philip Glass, c’est par ici :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *