Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Les amateurs de jeux vidéo, et en particulier les fans de Nintendo, se font plaisir en ce moment avec la sortie de Animal Crossing : New Horizons. C’est le jeu parfait pour faire passer votre confinement plus vite. Mais nous, c’est clairement l’univers musical d’un des personnages du jeu que nous avons remarqué. Et la diversité des albums que le virtuose, nommé Kéké Laglisse, nous propose, est absolument incroyable. Si bien que nous avons écrit cet article à six mains pour pouvoir vous proposer une vraie investigation musicologique de qualité. Voici donc les choix de la rédaction :

Guillaume
K.K. Jazz
Post-Jazz Electro Avant-Hardcore

Sur cet opus légendaire, Kéké se livre à une improvisation jazz des plus incroyables. On sent, dans l’artwork mais aussi dans le style, que l’artiste puise dans l’œuvre de Miles Davis et de John Coltrane pour nous offrir des solos et des passages grandioses que seul un virtuose tel que lui est capable de nous offrir. Un must pour les fans de jazz qui voudraient se surprendre.

K.K. Adventure
Soundtrack / Vegan-Epic-Music

Dans cet album digne des meilleurs B.O. du cinéma hollywoodien, Kéké s’entoure des plus grands noms du genre pour composer un album de musique épique qui évoque l’univers de films tels qu’Indiana Jones et Pirates des Caraïbes. L’édition vinyle est malheureusement sold out et cet en**** de Tom Nook ne vous le vendra pas en dessous de 50 millions de clochettes.

Mats
K.K. Metal
Speed Metal / Metal Néo-Classique / Branlette de Manche

Du Dragonforce sous acide ! C’est la monstrueuse performance qui nous est offerte à travers ce KK Metal, où la vitesse atteint jusqu’à 300bpm ! Kéké, à travers cet opus, montre à la terre entière qu’il est le digne héritier d’Yngwie Malmsteen et d’Herman Li, leur mettant une bonne fessée au passage.

K.K. Billy
Rockabilly

« Zip zap, dans tes doigts », c’est à ce refrain entêtant de nos chers Bidonduiles nationaux que Kéké Laglisse rend cette fois hommage dans ce KK Billy, album qui sent bon le swing, les chaussures bicolores vernies et la gomina. Absolument irrésistible.

K.K. Rock
Néo-indie / Rock / Emo

Qui aurait pu croire une seconde qu’il y aurait du John Carpenter et du Ozzy Osbourne chez Kéké Laglisse ? C’est pourtant vrai, car dans Rock Kéké, Kéké Laglisse parvient à mélanger le thème principal de New York 1997 et l’album Sabbath, Bloody Sabbath, pour un résultat des plus émouvant qui fera son effet à coup-sûr chez les plus nostalgiques d’entre nous, une sorte de Sabbath, Bloody Sabbath 1997 en somme.

Classique Kéké
Post-Sonate électro-moderniste

Chaînon manquant entre l’école allemande de Bach et l’école polonaise de Chopin, Kéké l’a fait ! L’accouchement a été long, très long, et cette douleur transparait dans cette sonate, mais qui fait paradoxalement si bien à nos oreilles, pauvres auditeurs que nous sommes.

Anthony
Soulful K.K.
Neo-Soul

C’est cette fois accompagné de musiciens jusqu’alors inconnus que Kéké nous revient sur ce nouveau classique de la soul. Les parties de gospel, jusqu’à peu inimaginables pour Kéké et son timbre de voix assez unique, sont définitivement la plus belle surprise que l’album nous réserve. Quand à l’instrumentation, elle n’est pas sans rappeler son travail précédent sur KK Jazz par ses thèmes, bien qu’elle soit au final beaucoup plus intimiste.

Steep Hill
Post-minimalisme

Probablement l’œuvre la plus personnelle de Kéké, Steep Hill est une véritable lamentation sous forme musicale. Le poids des années et de l’expérience se fait ressentir, cela aussi bien sur le fond, où la dureté des textes pourrait surprendre un néophyte, que sur la forme, pour laquelle Kéké donne un nouveau sens à la maîtrise de la guitare : il réussit l’improbable mariage de minimalisme et virtuosité. Un album déchirant à réserver aux afficionados.

Évidemment, ce ne sont pas ces quelques albums qui peuvent résumer la grandeur de l’oeuvre d’un tel musicien. Nous vous encourageons à écouter chacun de ses 96 albums qui valent tous la peine! Un artiste peu connu mais terriblement efficace.

  •  Anthony, Guillaume & Mats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *