Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Il est déjà loin le temps où NMH était une simple et unique page Facebook sur laquelle je déversais mes envies d’écoute et mes découvertes récentes. Sans prétention, je vous faisais découvrir principalement des artistes sur Bandcamp, en partageant les liens adéquant accompagnés de quelques mots. Aujourd’hui, NMH a grandit. Et certains groupes ont accompagné ce projet qui me tient à coeur. Beirah fait partie de ces premières formations qui firent jadis confiance à NMH pour répandre la bonne nouvelle.

Il s’agit d’un groupe mexicain de post-rock que j’avais, je l’avoue, mis un peu de côté sans le vouloir. Et puis l’un des membres eut l’excellente idée de me recontacter pour me faire par de leur nouveau bébé, Comunión. Quel bonheur de retrouver un groupe que l’on avait adoré, mais qui s’était perdu dans le flot incessant de nouvelles sorties que nous essayons, tant bien que mal, de suivre. Alors je suis heureux de retrouver le groupe, qui a gardé la même formule et l’a même améliorée.

Du prog, du post-rock et une touche de math-rock, voilà ce qui peut résumer le style atypique de Beirah qui se lance dans des envolées techniques et les maîtrise aussi bien que ces crescendos éparpillés tout au long du disque. On pensera notamment à And So I Watch You From Afar sur certains titres, comme « Bajo la luz de un nuevo sol » par exemple, tout en restant proche du post-rock dans sa forme plus classique par moments. Leur style me fait d’ailleurs penser à un autre artiste que nous avons partagé durant nos débuts : Sioum. Voilà une autre formation que j’aimerais entendre à nouveau mais qui ne donne plus signe de vie depuis quelques temps, malheureusement.

En plus de réaliser de la musique très bien faite, Beirah ajoute une touche colorée dans ses compositions. Comme s’ils voulaient inculquer aux morceaux une partie de leur identité nationale, sans tomber dans le stéréotype kitsch. C’est un plaisir, on ressent une réelle sensation de nouveauté en écoutant Comunión et je suis prêt à parier que même si vous n’êtes pas férus de progressif, vous risquerez bien d’apprécier Beirah

L’un des membres me le confiait en privé, le groupe est bel et bien reparti sur de bonnes bases pour composer plus régulièrement. Eh bien ce sera avec plaisir que je suivrai les nouvelles aventures de ce groupe mexicain que j’aimerais bien voir débarquer en Europe pour quelques concerts. Dunk? ArcTanGent? Je croise les doigts.

  •  Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *