Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

INNER – SPACE est le second album du duo nommé ISON qui est en fait composé de deux musiciens expérimentés issus d’univers variés. Il s’agit donc de Daniel Änghede ( Crippled Black Phoenix, Hearts of Black Science) et Heike Langhans (Draconian, LOR3L3I) qui profitent donc de leurs expériences musicales respectives pour en faire un riche melting-pot avec ce ISON que j’apprécie particulièrement. C’est donc un savoureux mélange d’ambient, de shoegaze et de blackgaze que ce INNER – SPACE nous offre. 

Bien que les genres mentionnés ci-dessus se veulent assez mélancoliques et sombres, leur mélange est un régal de beauté où le temps semble s’arrêter un moment. C’est un album véritablement paisible où l’auditeur prend le temps d’apprécier chaque seconde et chaque parole chantée par Heike. Non seulement le groupe sait rendre sa musique belle par lui-même, mais il sait s’entourer des bonnes personnes et c’est donc Neige (Alcest) qui vient apporter un soutien vocal tout à fait approprié sur le second morceau, « Radiance« . Ce morceau est d’ailleurs l’un des plus « émouvants » de l’album (j’aurais utilisé « moving » en anglais mais je ne suis pas capable de trouver une traduction plus proche de ce que je ressens).

La musique minimaliste est souvent décriée, moquée par certaines communautés de mélomanes pour ses attributs simplistes. Elle est, en revanche et selon mon humble avis, une belle occasion de prendre le temps de se poser, de cultiver cette patience qui disparaît à mesure que les années passent, afin de se rendre compte à quel point la simplicité peut-être belle… juste belle. Le duo profite des (et exploite les) petites nuances sonores et de leurs interactions pour créer quelque chose d’unique et onirique doté d’une sorte d’ombre fantomatique que la voix d’Heike ajoute.

Vous l’aurez compris, INNER – SPACE est un album apaisant et réconfortant qui plaira à tous les fans de Slowdive qui aimeraient que le rythme soit encore plus lent. Le disque est également en parfaite adéquation avec sa pochette qui évoque la plénitude et la contemplation. Une vraie réussite à tous les niveaux.

  • Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *