Le Bar des Capucins est un des rares lieux à accueillir des concerts post-genre à Lyon. C’est un endroit Rock et authentique. L’étage est fourni de messages et de dessins sur les murs et le sous-sol qui accueille les concerts a des allures de cave à vins. Ce soir, le concert est sold-out !

Inner Landscape

Il est 21h lorsque la première partie Inner Landscape, un quatuor lyonnais, débute. Il se situe dans le genre post-core et est influencé par Cult of Luna, MeshuggahC’est une découverte pour moi en tout point, j’appréhende un peu car je ne suis pas fan de manière générale du « Grunt », ce chant caractéristique du métal qui confère à la voix ce timbre guttural et caverneux. Cependant, au fur et à mesure des morceaux, je me laisse emporter par leur univers sombre. Le public commence à s’échauffer aussi et apprécie. Celui-ci est hétéroclite, tant par l’âge qui va de la vingtaine à la cinquantaine que par le genre musical (métalleux, post-rocker).

TRNA

C’est au tour de TRNA. Il s’agit d’un trio russe originaire de Saint-Pétersbourg, du genre Black Post-Rock / Blackgaze. Pour moi, c’est une « demi-découverte » car j’avais déjà écouté leur musique mais sans trop d’attention parce que j’aime me faire surprendre par la découverte du live. Et qu’elle ne fût pas ma surprise !

Dès le début du premier morceau « Gale », je rentre tout de suite dans leur univers. Il est à la fois fait d’espérance et l’ambiance est apocalyptique avec ce rythme effréné de la batterie accompagnée par le son plus lourd de la guitare. Je comprends maintenant pourquoi le batteur est en short ! Il se voue à une véritable prouesse technique et joue avec des mouvements amples, c’est l’élément central de leur musique. Le guitariste et le bassiste sont tout aussi talentueux. Ce titre est issu de leur EP Lose yourself to find peace sortie en 2016 et pour moi cela prend tout son sens ! Le second titre arrive, « Every where and No where », il est issu de leur EP de 2018 Earthcult. On retrouve toujours cette rythmique qui leur est propre avec cette puissance de la batterie. C’est un vrai ascenseur émotionnel ! Le public est transporté et conquit. « The heart of time » commence comme une suite et une fin de « Every where and No where » comme pour nous dire que l’espoir existe et que ce n’est pas la fin.

Show Me A Dinosaur

Il est l’heure maintenant pour le quatuor russe de Show Me A Dinosaur de donner le coup de grâce. Ils nous viennent de Saint-Pétersbourg et se classent dans le genre Post-métal, Post-rock, Post-Black, Ambient et Shoegaze.

Leur premier titre est « Lights » et il contient du chant. Il est issu de leur album éponyme sortie en 2016. Show Me A Dinosaur me fait penser au groupe américain Au Revoir. Je trouve qu’il y a certains titres avec les mêmes codes musicaux. Le groupe m’emporte très rapidement avec eux dans leur voyage. Et quel beau voyage ! Je note que le guitariste/chanteur parle quelques mots de français, ce qui est agréable. Je ne suis pas la seule à faire partie de ce voyage, le public est transporté par leur prestation. Les morceaux s’enchainent et commence alors un de mes morceaux favoris, « Drawing the line ».

Il comporte un sample sur un rythme lent lorsqu’à 4 minutes 27, le son des guitares explose, elles jouent à l’unisson… Ils me font vibrer, tous mes sens s’affolent jusqu’à cette douce redescente. Encore un morceau et le concert se termine. Mais c’était sans compter sur le public qui en voulait encore. Alors, Show Me A Dinosaur nous fait le privilège de jouer un dernier titre, « Wojna », qui finit d’embraser le public incontestablement conquit.

Cette fois, le concert s’achève et ce que je retiendrais de cette belle soirée est un public en symbiose avec chacun de ces trois groupes, des groupes de très grande qualité. Mais ce que j’ai surtout vu sur le visage de chacun de ces musiciens, c’est qu’ils sont imprégnés de leur musique comme sous emprise de celle-ci, ils la vivent, la ressentent jusqu’au plus profond d’eux-mêmes et tant que cette sensation perdura, ils créeront cette musique qu’est le post-genre !

  •  Anne-Lise Flam pour Lyon Post Rock et New Musical Horizons
Setlists

Inner Landscape

  1. Lifebearer
  2. Misplaced
  3. The trail
  4. Attrition
  5. Cold Handshake

TRNA

  1. Gale
  2. Everywhere and Nowhere
  3. The heart of time

Show Me A Dinosaur

  1. Lights
  2. Gone
  3. Vjuga
  4. Drawing the line
  5. Unsaid
  6. Wojna
Galerie Photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *