Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

En matière de krautrock, il faut bien avouer que nous ne sommes pas écrasés par la quantité d’albums intéressants à l’heure actuelle. Le genre n’attire plus vraiment les artistes même si certaines pépites sortent du lot, je pense notamment à Electric Orange, Øresund Space Collective et donc, bien sûr, Maat Lander.

La musique

Le groupe nous vient de Russie, endroit peu commun pour du krautrock… Le style n’est pas moins excellent pour autant. L’album a été enregistré en live et certains morceaux valent vraiment le détour. Les rythmiques répétitives sont furieuses sur certains titres mais aussi plus calmes sur d’autres. « To Johannes Kepler » est spatial, « The Comet Rider » est explosif, bref, je pense que si vous êtes fans du genre, vous y trouverez votre compte.

Tout ce qui fait du krautrock un genre à part est réuni dans cet album. L’ambiance est spatiale et marie le style artistique de la pochette à la perfection. Les motifs de mosaïques sont d’ailleurs le fil rouge des pochettes du groupes, je vous incite à aller écouter le reste de la discographie du groupe qui vaut le détour, notamment le split avec Øresund Space Collective qui vaut le détour.

L’objet

Regardez-moi cette beauté… Que dire face à un si bel objet? Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’un seul vinyle vert transparent aux reflets et vagues noires et bleues. Un superbe objet de collection puisque cette édition est sold-out depuis un moment déjà (il s’agit de l’édition Die Hard), vous pouvez vous procurer l’édition orange ICI .

Côté goodies et autres extras offerts avec cette édition, nous ne sommes pas déçus non plus puisqu’il arrive avec un poster au format A2 du superbe artwork de l’album et aussi quatre photos des musiciens en concert. Voyez plutôt :

La qualité sonore est également au rendez-vous avec un son très équilibré et un pressage remarquable. Pas de texture rugueuse ou de poussières parasites à la première écoute et le vinyle vient avec une pochette intérieure doublée anti-statique, la protection parfaite!

On sent le réel travail sur cette édition qui est vraiment unique, le groupe a voulu offrir à ses fans un objet dont ils seront fier, afin d’aller plus loin que la musique, déjà fantastique. Nous vous rappelons que ce disque faisait partie de nos plus belles découvertes de 2016.

Pour conclure, si vous êtes fans de krautrock, foncez sur ce disque parce qu’il mérite toute votre attention et si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à faire chauffer la carte bancaire pour l’édition orange, vous ne le regretterez pas!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *