Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Vous avez peut-être déjà rencontré ces mots : post-rock, et vous êtes également peut-être demandés ce que ça pouvait bien désigner ? Dans cet article, je vais tenter de vous faire découvrir ce qui se cache derrière ce mot composé en abordant brièvement les origines de ce mouvement musical ainsi que quelques groupes qui ont modifié la face musicale du monde du rock avec leurs nouveaux sons.

« Après le rock », les origines du mouvement.

Le terme post-rock n’existe que depuis très récemment, il fut popularisé par le journaliste Simon Reynolds dans un article glorifiant l’excellent album Hex de Bark Psychosis en 1994. Le terme avait déjà été utilisé quelques fois auparavant, mais jamais retenu. Il caractérisait le son instrumental et la progression harmonique peu habituelle dans les groupes de rock de l’époque. Brièvement, le post-rock c’est ça : des mélodies très fortes, avec énormément de changements, à la manière d’un chant, sauf que ce ne sont plus les voix, mais les instruments qui chantent. Spiderland *de Slint et *Spirit of Eden de Talk Talk sont connus comme les albums précurseurs du mouvement musical qui deviendra le post-rock. Ils sont encore aujourd’hui considérés comme les meilleurs albums du genre, bien qu’il ait fortement évolué avec les années. Les albums de Talk Talk (Spirit of Eden) et de Bark Psychosis (Hex) sont très aériens, assimilés parfois au mouvement progressif, ils se distinguent par leurs sons très mélodiques et une voix fluette. *Spiderland *est nettement plus dur, proche du métal parfois (le post-métal apparaitra d’ailleurs également). Voici quelques extraits pour découvrir les origines du genre :

Slint

Talk Talk

Bark Psychosis

Les années 1990

Ce sont les belles années du genre, énormément de groupes s’essaient au genre et avec brio. Bark Psychosis, Cul De Sac, Labradford, Godspeed You ! Black Emperor, Tortoise et Silver Mt. Zion sont autant de groupes qui vont faire perdurer le mouvement, en l’améliorant même à l’occasion. Les influences viennent de partout, mais le jazz, le krautrock, l’ambient et le progressif sont les plus importants. Si vous voulez découvrir le post-rock, le passage par les années 90 est obligatoire, les meilleurs albums s’y trouvent généralement. Comment citer les groupes des années 90 en oubliant Sigur Ros ? C’est impossible, car Jonsi et son groupe ont fait tellement pour la scène que les oublier serait un crime. Leurs albums sont des chefs d’œuvres, la voix du leader envoûtante, très aiguë d’ailleurs, et les ambiances aériennes. On notera d’ailleurs que Jonsi, le leader, est un artiste qui utilise sa guitare avec un archet pour apporter de nouveaux sons au genre.

Les années 2000 et 2010

Pour certains, ce sont les « Années Tortoise », non pas par le fait que ce collectif ait monopolisé la scène, mais parce qu’énormément de groupes ont puisé dans le son de Tortoise : Explosion in the Sky, Do Make Say Think, God is An Astronaut et This Will Destroy You sont les plus populaires. Ils reprennent le schéma mélodique que Tortoise a instauré pour en faire leurs propres genres. Ces années-là sont véritablement l’explosion des groupes et il devient difficile d’innover, bien que ce qui est fait actuellement est de très bonne qualité. Les groupes se forment à la pelle, nous sommes également très bien servis en Belgique avec quelques grands noms : Sweek (qui ne joue plus actuellement…), Cecilia ::Eyes, The Black Heart Rebellion et Stories from The Lost font partie de la scène belge. Nous possédons également notre propre festival dédié au post-rock : le dunk !festival, situé à Zottegem, est une référence en Europe pour le genre !

Le post-rock et ses sous-genres.

Le genre musical dont l’article fait l’objet n’est pas une finalité, il se décline en une multitude de genres et s’inspire d’autant de styles différents qu’il serait difficile de les énoncer tous. Le post-rock est un beau mélange de styles allant du jazz au progressif en passant par le krautrock, et c’est encore plus vrai dans les premiers groupes ayant tenté l’expérience (Talk Talk, Slint, Bark Psychosis, Cul De Sac, Disco Inferno…). En ce qui concerne les genres qui gravitent autour du post-rock on retrouve :

  • L’ambient qui met l’accent sur l’atmosphère de la musique plutôt que sur le rythme (Brian Eno, Tangerine Dream)
  • Le dark ambient qui, comme son nom l’indique, transmet une ambiance très sombre, angoissante parfois (Lustmord).
  • Le shoegaze, caractérisé par des effets bruitistes inhabituels à la guitare et de drones accompagnés par des chants en phase avec les instruments (My Bloody Valentine, Hammock).
  • Le post-metal, très proche du post-rock, mais avec des rythmiques plus agressives, des guitares plus graves, une basse très présente, parfois du chant guttural et une tendance, comme avec le post-rock, à beaucoup de crescendos (Russian Circles, Isis, Cult Of Luna).
  • Le post-punk, bien que plus ancien (origines dans les années 70), est toujours d’actualité. Il s’inspire du krautrock, notamment par l’utilisation intensive de synthétiseurs et par les répétitions rythmiques. Ce genre n’est pas à confondre avec le punk car il demeure plus expérimental et encore moins accessible. (Joy Division, Swans, The Birthday Party)
  • Le math rock, qui se caractérise par la dissonance des mélodies et une rythmique atypique (autre que le 4/4 classique de la musique dite « traditionnelle »). À l’instar du post-rock, la voix a peu d’importance dans ce genre. Un groupe assez populaire en ce moment qui a une tendance math rock dans son premier album est Foals. (65daysofstatic, Don Caballero)
C’est bien beau… Mais par quoi je commence ?

Voici maintenant la partie la plus importante de l’article, comment s’initier au genre, simplement pour découvrir (et l’adorer ?). Je vais vous faire découvrir une palette d’artistes en quelques lignes et extraits qui vous permettront peut-être de découvrir la perle qui fera vibrer votre âme. Je ne vous parlerai pas des précurseurs du genre ici, vous trouverez les extraits au début de cet article, concentrons-nous sur les immanquables et les artistes actuels.

God is An Astronaut

Mon coup de cœur, ce groupe est époustouflant, bien qu’un peu décevant sur le dernier album. Découvrez ici « All is Violent, All is Bright », un des morceaux qui m’a fait découvrir le genre. God is an Astronaut a un son très personnel, des guitares claires aux mélodies accrochantes, c’est un groupe très easy listening qui plaira à la plupart des gens. https://www.youtube.com/watch?v=HKFDYdaSyng

Explosions in the Sky

Plus aérien et relaxant que le groupe précédent, celui-là est une vraie source d’inspiration pour les artistes qui sommeillent en nous. Que vous soyez écrivain, peintre ou musicien, il ne peut qu’éveiller vos sens avec ses mélodies légères.

Tortoise

Classé parfois dans shoegaze (genre proche du post-rock que nous aborderons dans un autre article) ou même dans le jazz, c’est un pionnier dans le milieu. C’est un groupe qui a influencé énormément la scène et beaucoup d’artistes s’en sont inspirés. Découvrez donc ce groupe dans un morceau très jazz.

The Album Leaf

Ceci est le projet d’un seul artiste, Jimmy LaValle. Il produit une musique très mélancolique, proche du classique dans beaucoup de compositions. Ses albums plairont aux amateurs de pianos et d’ambiances séduisantes.

Godspeed You ! Black Emperor

Certains d’entre vous les connaissent surement, c’est un groupe phare de la scène. Le nombre de morceaux de leurs albums ne dépassant pas souvent le nombre de 4 de par leur durée (souvent une vingtaine de minutes). Ils vous feront voyager dans des univers très particuliers, allant de l’ambient au métal. Les mélodies sont tantôt répétitives, tantôt innovantes avec énormément d’instruments : violons, guitares, pianos, batteries, claviers, violoncelles… Leurs compositions sont peu accessibles et je vous propose la plus easy listening d’entre elles : « Storm », un magnifique voyage. C’est un groupe à garder pour plus tard si vous ne connaissez pas le genre, mais c’est un immanquable.

Russian Circles

Je déroge un peu à la règle ici, mais je ne peux m’empêcher de vous parler de cette pépite, il s’agit plus de post-métal que de post-rock, car plus agressifs dans leurs compositions. Il plaira à ceux qui aiment les sons plus explosifs, mais également très mélodiques. Je vous propose un morceau très intéressant : un début typique du post-rock, marqué par la batterie et un tournant nettement plus métal ensuite. Deux ambiances qui se marient à merveille.

Mono

On fait retomber la tension et on voyage en Asie avec un monstre : Mono. Chaque album est un voyage mélancolique avec de longs morceaux très mélodiques à la manière de ce « Yearning », un des plus beaux morceaux, calme et explosif à la fois, du groupe.

Mogwai 

Comment faire une liste de mes favoris en matière de post-rock sans évoquer Mogwai? C’est délicat, mais certains albums du groupe ont marqué l’histoire du genre. C’est le plus médiatisé des groupes du genre, mais parfois le plus critiqué. Les attaquer ou les défendre n’est pas mon but ici, je me contenterai de vous faire découvrir une pépite. Tous vos sens seront envoyés en l’air : explosions de joie, de haine, de colère, le titre a le mérite de faire valser votre quotidien et de défouler un max. Il monte crescendo et explose aux bons moments. C’est un coup de cœur.

65daysofstatic

Immanquable dans la catégorie post-rock (bien qu’ils n’aiment pas ce terme…) plus dansant et nettement plus électro, le dernier album paru en 2013 est un des plus beaux albums de tous les temps. Un de leurs albums :

Swans

Certainement pas le groupe avec lequel il faut commencer à écouter le post-rock, il n’en est pas moins une valeur sûre dans le milieu. C’est ce que je vous conseillerais d’écouter tout à la fin, quand le genre vous plait, histoire de ne pas vous effrayer dès le début ! Il s’agit en effet de post-rock/post-punk très expérimental, brutal par moment (en témoigne ce morceau en extrait, tiré de l’album The Seer) et assez inaccessible au premier abord. C’est le genre de groupe où il vous faudra passer le stade du « Mais qu’est donc ce bordel que j’entends sortir de mes haut-parleurs ? » et vous commencerez à apprécier, il y a vraiment quelque chose d’intéressant dans leur musique, mais il faut du temps et une écoute ouverte et attentive pour le découvrir. N’hésitez pas à écouter ce petit extrait (pas entièrement représentatif, attention) pour vous faire une idée, mais concentrez-vous déjà sur les autres groupes avant de vous plonger dans le monde merveilleux (terrible ?) de Swans si vous découvrez le genre. https://www.youtube.com/watch?v=a4mQxGXxU2M

Mais encore ?

Voilà, vous avez déjà de quoi occuper quelques bonnes heures d’écoutes et de découvertes. N’oubliez jamais qu’un seul morceau ne représente pas un genre, un artiste ou un album. Ce que je vous conseille de faire est de choisir un album par groupe et de l’écouter attentivement (n’hésitez pas à demander conseil sur la page Facebook, je me ferai une joie de vous aiguiller). Certains disques sont des albums concept et écouter un seul morceau reviendrait à lire une seule page au milieu d’un roman qui en contiendrait deux-cents. Je n’ai évidemment pas abordé toute la question et j’ai surement omis quelques éléments, le but étant de vous faire découvrir rapidement un genre que vous ignoriez peut-être il y quelques minutes, pas de faire de vous un érudit en la matière. Si vous adhérez au mouvement, voici quelques groupes que je n’ai pas mentionnés, mais que j’écoute régulièrement et que je recommande fortement. Un petit clic sur YouTube vous fera voyager.

  • Yndi Halda
  • Swans
  • This Will Destroy You
  • Do Make Say Think
  • Maybeshewill
  • Her Name is Calla
  • Sigur Ros
  • Jesu
  • Vessels
  • Pelican
  • If These Trees Could Talk
  • And So I Watch You From Afar
  • M83
  • Hammock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *