Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Première chronique d’une sortie de l’année 2020 sur NMH avec une nouvelle galette parue sur le prolifique et qualitatif label Holy Roar Records. Et quelle sortie! Labellisé « Progressive doom metal » sur le bandcamp du groupe, Garganjua est en effet un savoureux mélange complexe de différents styles représentatifs de la scène post(et prog)-métal.
 

Musicalement, Toward the Sun est très riche. L’introduction permet à l’auditeur peu habitué au métal de se familiariser avec le style de l’artiste puisqu’elle est résolument post-rock, calme et aérienne. Puis, les mélodies basculent rapidement vers du doom métal au growl bien maîtrisé en passant par quelques passages plus black-metal qui collent parfaitement à l’identité musicale de l’album et des créateurs. En effet, il est assez rare d’entendre ce genre de mélange et plus particulièrement quand il est bien fait.
 
Soulignons donc la remarquable cohérence de ce disque, constante du début à la fin. Car malgré les basculements d’ambiances et les entrelacements de style, le groupe britannique s’en sort avec les honneurs. On sent qu’ils ne sont pas à leur premier essai, Toward the Sun est leur troisième opus (si on ne compte pas leur premier EP), et ils viennent très certainement de sortir le plus bel effort de leur carrière avec cette galette que je me suis empressé de mettre sur ma platine dès réception!
 
 
Toward the Sun est disponible pour un prix raisonnable et, comme toujours chez Holy Roar, en plusieurs variantes de vinyles et en CD sur le bandcamp du groupe et c’est un must-have en ce début d’année 2020. Nous espérons entendre plus d’albums comme celui-là durant cette année qui s’annonce déjà bien chargée musicalement, pour notre plus grand plaisir.
 
  •  Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *