Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Les Luxembourgeois sont de retour après leur second excellent opus Black on Black et il semble que les cieux se sont éclaircis pour ce deuxième album qui est plus joyeux (c’est pas la danse des canards non plus hein…) que le précédent. Chronique d’un superbe vinyle orange pour un album vraiment sympa.

La musique

On reste dans le même univers que sur Black on Black et je dirais même que le groupe renforce son identité avec celui-ci. Avec des rythmiques plutôt trip-hop / downtempo et des artifices tirés du post-rock, Monophona propose un album cohérent assez accessible dès la première écoute.

La voix de Claudine si caractéristiquement acidulée fonctionne à merveille avec ce type de musique et le groupe l’a bien compris. Ils en profitent même pour jouer une superbe reprise semi-dansante de Folsom Prison Blues d’un certain Johnny Cash. Un pari ambitieux que celui de transformer une chanson emblématique de country-blues en un morceau trip-hop qui ressort particulièrement sur ce disque.

En conclusion pour la musique, si vous avez aimé le premier album, vous adorerez celui-ci qui vaut bien son pesant d’or.

L’objet

Le label Kapitaen Platte fait des merveilles. J’ai reçu en même temps que ce bijou le dernier album de We Stood Like Kings et ce sont deux disques d’une qualité rare.

Le carton mat renforce l’effet déchiré de la pochette de Monophona et prouve que le label recherche la perfection lorsqu’ils élaborent leur packaging. On notera aussi l’honnêteté du prix, chose rare dans le domaine où cela peut monter jusqu’à 35 euros pour un double LP… Nous sommes mélomanes, mais pas pigeons. Le label propose d’ailleurs régulièrement sur son site des bundles qui vous permettent de profiter de plusieurs vinyles à moindre prix (ils ont même un bundle à 40€ pour 8 albums! Si si, foncez!).

Pour ce qui est du son, la qualité est aussi au rendez-vous et pour aller jusqu’au bout du travail bien fait, le label a même pensé à une pochette doublée antistatique. Sérieusement, ces vieilles pochettes en papier qui dessinent de merveilleuses (lol) microgriffes sur vos vinyles, vous les gardez, vous???

Un sans faute pour cet album. Que ce soit au niveau du son, de la qualité du packaging, de la richesse musicale et de l’objet en lui-même, rien n’est à jeter pour ce disque. Foncez sur le site du label Kapitaen Platte vous procurer cette merveille pendant qu’il en est encore temps.

  • Guillaume
Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *