Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Je pense que le packaging de cet album est un des plus beaux de l’année. L’investissement artistique autour de ce disque est hallucinant. Le groupe a pensé à tout pour compléter l’album. Le t-shirt, le CD, le café, le mug fait main, le slipmat décoré de la jolie pochette montagneuse, le petit carnet mystérieux… Et même la petite carte sérigraphiée avec le code de téléchargement de l’album est magnifique!

Découverte de ce fabuleux package qui aura eu le mérite de ravir les fans du groupe américain… Mais avant, petit point sur la qualité de la musique qui est également au rendez-vous.

La Musique

Comme je le disais récemment sur notre page Facebook, rares sont les albums de post-rock contemporains qui arrivent à me décrocher une larme. RANGES est parvenu à le faire, pas parce qu’il s’agit d’un album original, mais parce qu’ils se sont contentés de choses simples mais cohérentes.

Musicalement, RANGES ne réinvente pas la roue, mais il est indéniable que ce post-rock délicat est vraiment bien ficelé et sonne comme un très bon concept album. Les sonorités en jeux immergent l’auditeur dans l’univers montagneux du groupe et on ressort de cette expérience avec quelques frissons (de plaisir).

Mon coup de coeur est très certainement « Called Not to a New Religion, but to Life » avec ses quelques moments de gloires et climax très posés.

Bref, selon moi, RANGES a créé un album indiscutablement bien construit, avec de très belles mélodies recherchées dans un style simple, mais efficace.

L’objet

Vous l’aurez compris après mon introduction, le package de cette édition est énorme.

Disponible seulement aux Etats-Unis (ou en Europe si vous étiez (oui, étiez, car c’est sold out 🙁 ) prêts à payer quasiment 100€, sans compter les frais de douane…), cette édition ultra deluxe est composée d’un mug fait maison en céramique, d’un t-shirt, d’un slipmat, d’un paquet de café de 500g (nous y reviendrons), d’un CD, d’un code de téléchargement, d’un livret mystérieux et bien sur de la superbe édition double vinyle couleur crème.

Le travail artistique autour de l’album est remarquable, le souci de bien faire se ressent dans chaque détail. Le groupe est allé si loin qu’ils ont même leur propre café, à l’effigie de l’album… Café né de la collaboration entre le groupe et Ghost Town Coffee Roasters à Bozeman dans le Montana.

Mon petit coup de coeur revient au carnet fourni à l’intérieur de la pochette du vinyle qui est bourré de phrases mystérieuses, de croquis brouillons et de motifs étranges, un vrai plaisir pour les yeux tout en écoutant la musique qui l’accompagne.

J’aime beaucoup ce genre d’artefacts recherchés qui augmentent la portée artistique de la musique d’un disque.

Avec cette édition couleur crème (à café?) qui diffère de l’édition blanche/orange sortie chez Dunk!Records, le groupe va encore plus loin.

La couleur rappelle en effet la brume montagneuse qu’on imagine facilement se dresser dans les reliefs montagnards que RANGES dépeint en musique.

Comment dire… C’est le tour de force de l’année. Tout est travaillé de manière si profonde qu’il est difficile de ne pas tomber sous le charme de RANGES.

Que ceux qui prétendent que la musique est un art mineur se détrompent. Il est possible, à l’heure actuelle plus facilement qu’autrefois (à mon humble avis), de proposer un contenu original qui diffère de tout ce que l’on voit régulièrement dans le marché de la musique.

Grâce à ce packaging poussé, RANGES se démarque et s’offre une place de choix qui lui donne une visibilité accrue sur la scène post-rock. Bravo pour ça!

Remarquez qu’on peut comprendre notre chat, le packaging est si beau qu’on en mangerait!

Un grand BRAVO à RANGES pour cette superbe édition pour un album dont on se rappellera pendant de longues années!

  • Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *