Rédacteur en chef et Fondateur de NMH. Spécialisé dans le post-rock, l'ambient, le post-metal, le psychédélique et la musique progressive en général.

Justin Small, membre des légendaires Do Make Say Think, nous a fait l’immense joie de répondre à nos questions. Leur dernier album nous a vraiment fait fondre chez NMH… Leur style est débordant d’originalité et l’influence de musique jazz est palpable sur chaque album. Un groupe de post-rock comme il n’y en a plus beaucoup à l’heure actuelle.

Justin Small de Do Make Say Think

NMH – Merci pour ta participation à cette interview, ça nous fait vraiment chaud au coeur de t’avoir parmi nous, nous apprécions vraiment ta proximité avec les fans et les reporters. La première question qui me vient à l’esprit concerne votre style. Vous créez un style et une humeur singulière sur vos disques, elle se démarque assez fortement du reste de la scène post-rock. Est-ce que vous vous définissez comme un groupe de post-rock ? Que penses-tu de la scène et des groupes actuels de post-rock ?

Justin Small – Merci pour ces belles paroles! En termes de positionnement dans la scène post-rock, nous n’essayons vraiment pas d’en faire partie. Je n’écoute pas vraiment de post-rock à la maison, à part les groupes de mes potes. Nous essayons d’être originaux. Un bon ami à moi m’a dit que la raison pour laquelle nous ne sommes pas aussi célèbres que Explosions in the Sky ou Godspeed You! Black Emperor est que nous écoutons trop de jazz… Je pense qu’il a raison !

NMH – Par rapport au post-rock, penses-tu que ce genre à un avenir ?

J.S. – Bien sûr qu’il a un avenir ! Pourquoi serait-ce le contraire ? Qu’est-ce qui tuerait le post-rock ? Le post-post rock ?

NMH – *rire* Sur ces bonnes paroles, parlons de ton groupe. Comment as-tu vu le groupe évoluer depuis le début ? Comment avez-vous vécu cette évolution et quels facteurs ont influencé votre musique au fil du temps ?

J.S. – C’est bizarre. Les gens disent que notre album le plus influent est & Yet & Yet (NDLR : Sorti en 2002). Je trouve cependant que c’est notre plus faible disque. Donc la manière dont je vois le groupe évoluer ne veut rien dire en somme… Je pense qu’avec chaque album que nous produisons, nous voulons faire la musique que nous voudrions écouter. Alors que nous prenons de l’âge, nous espérons que nos albums vieillissent bien également.

NMH – 8 ans séparent votre dernier album de Other Truth sorti en 2009. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Quand, et peut-être pourquoi, avez-vous décidé de créer ce nouvel album qui sonne très mature et unique en termes de sonorités ?

J.S. – Nous n’étions pas censés faire cet album. C’est arrivé par accident. Le consensus était que nous nous étions séparés. Le label Constellation (NDLR : qui est aussi le label de Godspeed You! Black Emperor) nous a demandé de faire une tournée européenne pour eux il y a 4 ans environ. Un soir, nous avons tous fini très bourrés… Nous avons beaucoup rit, pleuré et il y a beaucoup de câlins ce soir-là ! À la fin de cette soirée, nous nous sommes promis de faire un album pour eux. Et nous voici !

NMH – Trouvez-vous votre inspiration dans d’autres genres non connectés au post-rock (comme le hip-hop, la pop, le métal…) ?

J.S. – J’écoute beaucoup trop de jazz apparemment… Mais oui, nous avons toujours trouvé l’inspiration dans d’autres formes de musique. À vrai dire, j’écoute très peu de post-rock, et quand je fais un album, éviter le post-rock à tout prix est une règle d’or. Je ne veux pas que leurs idées s’immiscent dans les miennes. Donc oui, beaucoup de jazz, métal, punk, soul, noise, classique, électro et Katy Perry passent dans ma maison (j’ai un enfant de 5 ans !) *rire*

NMH – En effet, ça change ! *rire* A propos des genres, Steven Wilson a récemment dit que le rap actuel est plus innovant que le rock actuel. Quelle est ton opinion à ce sujet ?

J.S. – Je suis d’accord. Le rock est un peu traditionaliste à l’heure actuelle… Et, oh mon dieu! As-tu entendu le rock « indie » ces temps-ci ? Putain, c’est horrible !

NMH – J’avoue… Beaucoup de groupes tournent en rond et manquent de personnalité, mais c’est aussi valable dans beaucoup d’autres genres, malheureusement. Revenons à votre musique. J’adore l’influence jazz que vos albums ont. C’est toujours le cas avec Stubborn Persisten Illusions, mais d’une manière plus subtile. Quels styles de jazz aimes-tu écouter ? J’ai toujours imaginé que vous auriez pu être un groupe de jazz expérimental improvisé ! Vous créez ce genre d’ambiance avec votre musique !

J.S. – Je suis un peu ancré dans l’ère du jazz des années 50/60, le be-bop et le post-bop. Mais les grands groupes aussi !

J’adore l’humeur que le jazz crée et parce que je ne sais pas jouer de jazz en soi, je peux l’écouter sans le bagage critique qui vient quand j’écoute, par exemple… le nouveau Godspeed ! Je peux ainsi profiter de la mélodie et de l’humeur. Si je devais être un peu plus spécifique, je dirais que je suis le gars « Saxophone alto » : j’adore Coleman, Coltrane, Bird, Dolphy et les autres artistes similaires.

NMH – Écoutes-tu des groupes contemporains ?

J.S. – Oui ! Caretaker, Joni Void… Napalm Death !

NMH – Surprenant! Passons à notre petit jeu, voici une série de duos de mots. Tu dois absolument choisir entre un de ces deux termes ! Bonne chance !

Post-Rock ou Post-Jazz ?

J.S. – Post-post-post-rock jazz

NMH – Technique ou émotion ?

J.S. – Émotion

NMH – CD ou Vinyle ?

J.S. – VINYLE!

NMH – Créer de la musique ou écouter de la musique?

J.S. – Créer et ensuite écouter.

NMH – God is an Astronaut ou Explosions in the Sky ?

J.S. – Talk Talk!

NMH – Bien vu *rire*! Bière ou vin?

J.S. – Vin puis bière !

NMH – Attention, garde en tête que nous sommes belges pour le prochain choix : « French Fries » ou « Belgian Fries » ?

J.S. – American Freedom Fries ! *rire*

NMH – *rire* Pour conclure, nous sommes tous impatients de savoir si nous aurons bientôt l’occasion de vous voir en Belgique ou dans les alentours. Alors ?

J.S. – Très certainement oui !

NMH – Merci beaucoup pour ce beau moment et à bientôt !

  • Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *